Comment bien contrôler l'humidité à la maison ? | Pétrole Léger
17754
post-template-default,single,single-post,postid-17754,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Comment bien contrôler l’humidité à la maison ?

19 Juil Comment bien contrôler l’humidité à la maison ?

L’été ramène invariablement des périodes de canicule, ces journées de forte chaleur accompagnées d’un taux d’humidité suffocante. Si cette situation peut en incommoder plusieurs, un haut taux d’humidité peut engendrer de sérieux problèmes de santé chez certaines personnes.

Le niveau de confort varie selon chaque individu. Généralement, une personne se sent confortable lorsque les conditions ambiantes lui permettent de maintenir sa température normale (environ 37 °C). Le taux d’humidité relative, combiné à certains facteurs (âge, habillement, niveau d’activité physique, état de santé, degré de fatigue, etc.) influencera la température ressentie par chaque personne.

L’utilisation d’un climatiseur fournira une température idéale et favorisera ainsi une meilleure qualité de sommeil. Un déshumidificateur portatif (dans une pièce) est également une option à envisager s’il n’y a pas de climatiseur.

Il est recommandé de régler la température entre 20 °C et 22 °C – et même jusqu’à 24 °C pour les personnes âgées. Il est souhaitable de maintenir une température uniforme dans toute la maison puisque le passage d’une zone chaude à une autre plus froide peut causer des inconvénients plus ou moins sérieux pour la santé, particulièrement pour les personnes âgées ou de santé fragile.

Le taux d’humidité relative est également déterminant pour la qualité de l’environnement intérieur pour la santé.

Un taux d’humidité relative inférieur à 30 %, contribuant à un air ambiant trop sec pourra causer, entre autres, des difficultés respiratoires pour les personnes souffrant d’asthme. À l’inverse, un taux supérieur à 60 % créera un milieu favorisant la moisissure et la prolifération des acariens, causant, là aussi, certains problèmes respiratoires.

Le pourcentage idéal d’humidité relative d’une maison saine devrait se situer autour de 50 % en été et de 30 % en hiver.